Actualités du réseau

Afin de mettre à l’honneur les cigaliers par leur engagement bénévole exemplaire, tous les mois depuis plus d’un an maintenant, nous vous proposons de découvrir le portrait d'un.e cigalier.ère du réseau.

Découvrez ce mois, le portrait de Vincent CAPRON, gérant du restaurant cigalé BIOTIFULL à Arras, et membre de la Cigales Solartois 2 dans l’Arrageois.

Vincent CAPRONAdhérent cigalier depuis seulement juillet 2020, l’aventure cigales a tout de même débuté bien plus tôt pour Vincent CAPRON au sein du réseau.

Sa rencontre en juillet 2015 avec Joseph Hemar et le club Cigales Solartois, a été une rencontre décisive dans son cheminement entrepreneurial.

« J'ai pu développer les valeurs et l'esprit que je souhaitais mettre dans mon projet grâce à la découverte de ce monde de l'Economie Sociale et Solidaire. Cet esprit ESS marquait pour moi une transition essentielle avec l'économie capitaliste classique que je quittais de ma vie professionnelle précédente. » témoigne-t-il.

C’est donc tout naturellement, après avoir bénéficié de cet accompagnement cigales pour son entreprise, qu’il a eu envie de renvoyer l'ascenseur afin de permettre à d'autres entrepreneurs d'être accompagnés financièrement et solidairement.

Ayant rejoint les cigales en pleine année de crise sanitaire, Vincent n’a pas encore pu bénéficié de réels échanges avec ses pairs, les rencontres étant très limitées compte tenu des consignes sanitaires.

Cependant, cela n’altère en rien la vision qu’il a du cigalier : écoute, accueil, bienveillance et conseils avisés avec modestie, en fonction de l’expérience professionnelle de chacun, afin d'encourager, mais aussi de mettre en garde contre d'éventuels écueils les futurs entrepreneurs. Aujourd’hui, pour lui, être cigalier, c’est pouvoir prendre part à des rencontres, échanger, partager.

En tant qu’entrepreneur du réseau cigales, sa façon de faire connaître les cigales et plus particulièrement son club, c’est d’afficher sur sa signature d’e-mails professionnels, le logo "Entreprise membre du réseau Cigales" ; à la prochaine mise en place lors de la réouverture du restaurant, il envisage mettre le flyer de présentation des clubs Cigales à l'attention de ses clients, et puis pourquoi pas relayer sur la page Facebook du restaurant, une campagne Cigales pour « solliciter les fourmis qui sommeillent chez certains »…

En ce qui concerne les autres actions de communication (salons-forums, comités, représentation), son restaurant l’occupe beaucoup (et tant mieux pour l’activité) mais il espère pourvoir en faire davantage soit en représentant les cigales à des événements et plus réalisable encore, en communiquant auprès de ses clients. « La période n'est pas très favorable mais à l'occasion d'échanges avec certains de nos clients, j'alimente la conversation sur la manière d'être plus solidaire avec son épargne ».

Vincent, jeune cigalier, est demandeur de connaissance sur la manière et les moyens de communiquer sur le réseau Cigales, en plus des relais sur les réseaux sociaux.

À la question : quels types de projets ou secteurs d'activités vous intéressent le plus à accompagner ?

Vincent nous répond : « Il y a des secteurs d'activité avec lesquels je pourrais avoir une meilleure sensibilité, mais ce sont surtout, jusqu'à présent, donc quelques mois seulement, les porteurs-euses de projet que je trouve motivants. C'est ici que l'humain prend toute sa dimension, car pour beaucoup de candidats, voire la totalité, c'est une ré-orientation, un projet de vie, avec de nouvelles valeurs, ou des valeurs qu'ils souhaitent développer ».
En plein dans le milieu de la restauration, il n’hésite pas à mettre aussi en exergue les complémentarités ou notions de réseau entre entreprises cigalées  (Biotifull et la Brasserie Paysanne de l’Artois à Gavrelle, ou encore la Coopérative Norabio qui centralise les productions bio sur son territoire).

Comme petit mot de fin : Vincent nous invite à suivre avec lui son aventure d’entrepreneur cigalé et cigalier : «  Après un premier contact avec un Club Cigales à Cambrai il y a plusieurs années, je peux aujourd'hui vivre les 2 rôles... Rendez-vous dans quelques années pour partager un peu plus d'expérience et de vécu. »

 

 

NEWSLETTER

Inscrivez-vous à la newsletter des Cigales pour rester informé