Actualités du réseau

Afin de mettre à l’honneur les cigaliers par leur engagement bénévole exemplaire, tous les mois depuis avril, nous vous proposons de découvrir le portrait d'un.e cigalier.ère du réseau.
Suite au portrait de Jean-Jacques Giard, gérant du club Cigaleurope2 à la Madeleine, nous présentons aujourd’hui Marie-Christine Lenain, co-gérante de la Cigales de l'Olivier, situé à Lille.

marie christine lenain

Selon l’expérience de Marie-Christine Lenain, la rencontre avec les cigales s’est faite par des voisines qui avaient été contactées par un "développeur", Dominique Flipo, il y a 8 ou 9 ans. Celles-ci lui ont proposé de participer à la 1ère réunion d'information. Mais elle connaissait déjà les Cigales, notamment grâce à une entreprise : Vert'tige (maraîchage et vente de produits biologiques).

Ce qui l’a poussé à rejoindre la dynamique du réseau, c’est un passé "militant", l'intérêt pour la création d'entreprises contribuant à ses valeurs, l'idée de partager et échanger avec d'autres.
Cigalière depuis environ 8 ou 9 ans, elle s’est investie dans deux clubs ! Le rôle de cigalier pour elle, c’est l'échange sur les entreprises, leur vie et les porteurs, avec d'autres cigaliers ; l'appui que le club et chaque cigalier peuvent apporter.

Personnellement, le rôle de cigalière lui permet de découvrir l'engagement des porteurs, mais aussi l'inquiétude face à leurs difficultés.


Quand on lui demande : Avez-vous une façon particulière de fonctionner pour faire connaître votre club (salons-forums, présentation cigales, comités-jurys, représentation cigales chez des partenaires…) ?

Elle nous répond :

Avec le club précédent (Cigal'esquermes), nous organisions des réunions de quartier, ouvertes à tous ceux qui avaient une idée, préparées avec les partenaires de la finance solidaire (A&S, La NEF, Caisse solidaire) et avec les acteurs économiques (CCI, BGE ...). Avec le club en cours, la cigales de l'Olivier, c'est différent car les projets arrivant aux réunions Entr'acteurs sont déjà nombreux.

Avec son club actuel la cigales de l'Olivier, ils ont financé des projets, que le club qualifierait d'innovation sociale, dans plusieurs secteurs (vente de produits bio à vélo, péniche/lieu de restauration, sensibilisation à l'environnement, vente de vêtements pour des personnes adaptés à leur perte d'autonomie, maraichage-Amap, ...).

Tout au long de son expérience cigalière, elle a déjà recommandé les cigales à des amis ou des connaissances : « certains s'y plaisent, d'autres sont ébranlés par les difficultés des entreprises et se posent la question de la viabilité des projets. »

Un petit mot pour la fin :

« Les petits ruisseaux font de grandes rivières ».

 

NEWSLETTER

Inscrivez-vous à la newsletter des Cigales pour rester informé